Nikkō (日光)

[ Billet du 10/12/2017 ]

Haru m'a à nouveau accompagné pour un week-end à l’extérieur de Tōkyō, cette fois vers le nord à Nikkō. Nikkō est connue pour son sanctuaire shinto dédié à la famille des Tokugawa. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité et est vraiment impressionnant ; on comprend qu'il s'agit d'une démonstration de la puissance et de la richesse du clan qui a régné pendant plus de trois siècles et demi sur le Japon. Les bâtiments sont très richement décorés avec beaucoup de dorures et de détails. Comme il neige et il gèle en ce moment à Nikkō qui est située au pieds des montagnes les touristes n'affluent pas ce qui est plus qu'agréable au Japon. Et le froid est une bonne excuse pour se réfugier au nombreux onsen (bains chauds) de la région une fois les visites terminées...

[ Photos ]

(délai entre deux photos : s)

Haru devant les chutes de Kegon (華厳の滝)
Haru devant les chutes de Kegon (華厳の滝)
Lac Chūzenji (中禅寺湖) près des chutes de Kegon
Lac Chūzenji (中禅寺湖) près des chutes de Kegon
Train historique à Nikkō, la locomotive a été fabriquée par Hitachi (日立)
Train historique à Nikkō, la locomotive a été fabriquée par Hitachi (日立)
À l'intérieur de la locomotive ; ça ne ressemble pas trop à une perceuse ou à un climatiseur :-)
À l'intérieur de la locomotive ; ça ne ressemble pas trop à une perceuse ou à un climatiseur :-)
Pavillon au sanctuaire shinto de Nikkō Tōshō-gū (日光東照宮)
Pavillon au sanctuaire shinto de Nikkō Tōshō-gū (日光東照宮)
Pagode à l'entrée du sanctuaire
Pagode à l'entrée du sanctuaire
Vue sur l'allée qui mène au sanctuaire avec l'ishidorī (石鳥居), littéralement torī en pierre
Vue sur l'allée qui mène au sanctuaire avec l'ishidorī (石鳥居), littéralement torī en pierre
Détail de la charpente de l'omotemon (表門)
Détail de la charpente de l'omotemon (表門)
Les célèbres trois singes de Nikkō, les sanzaru (三猿) : ne pas voir le mal, ne pas entendre le mal, ne pas dire le mal
Les célèbres trois singes de Nikkō, les sanzaru (三猿) : ne pas voir le mal, ne pas entendre le mal, ne pas dire le mal
Le yomeimon (陽明) marque l'entrée du coeur du sanctuaire
Le yomeimon (陽明) marque l'entrée du coeur du sanctuaire
Joueurs d'échecs sur le yomeimon
Joueurs d'échecs sur le yomeimon
Bleu-blanc-rouge sur le yomeimon
Bleu-blanc-rouge sur le yomeimon
Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
Il ne faut pas réveiller le chat qui dort
Tombe de Tokugawa Ieyasu, fondateur du shogunat Tokugawa (1600-1868)
Tombe de Tokugawa Ieyasu, fondateur du shogunat Tokugawa (1600-1868)
Une forêt de vieux cèdres japonais entoure le sanctuaire
Une forêt de vieux cèdres japonais entoure le sanctuaire
Les toits du sanctuaire
Les toits du sanctuaire
Cloche et pavillon devant l'omotemon
Cloche et pavillon devant l'omotemon
Detail de toit avec le mon (紋) de la famille des Tokugawa
Detail de toit avec le mon (紋) de la famille des Tokugawa
Petit cours d'eau près du sanctuaire
Petit cours d'eau près du sanctuaire
Le shinkyō (神橋, littéralement "pont sacré") dans la ville de Nikkō
Le shinkyō (神橋, littéralement "pont sacré") dans la ville de Nikkō

[ Vidéos ]

[ Commentaires ]

Déjà un commentaire, lire et ajouter des commentaires ?


Menu

[<<<Accueil]

[23/03/2019]
[29/01/2019]
[08/09/2018]
[05/08/2018]
[10/05/2018]
[15/04/2018]
[25/03/2018]
[28/02/2018]
[31/01/2018]
[10/12/2017]
[27/11/2017]
[05/03/2017]
[20/11/2016]
[08/07/2016]
[22/05/2016]
[11/05/2016]
[03/04/2016]
[06/01/2016]
[11/12/2015]
[10/12/2015]

[Archive>>>]

Licence Creative Commons Hébergé par l'Autre Net, hébergeur associatif autogéré Installez Firefox Valide HTML 5 Valide CSS Valide RSS World Community Grid